Comment bien démarrer son lombricomposteur ? Retour sur 2 mois d’utilisation !

Quand on essaye de réduire un maximum ses déchets, on passe forcément par la case « recyclage de ses déchets organiques ». Au début, nous avions opté pour le compostage collaboratif, nous avions trouvé un jardin partagé proche de notre appartement. C’était une bonne solution mais comme nous étions souvent absents et que les horaires d’ouverture du jardin étaient très aléatoires, on finissait, une fois sur quatre par jeter nos épluchures et autres déchets organiques dans la poubelle classique…Donc pas top comme solution pour nous !

En arrivant à Nantes, grâce à un plus grand espace, nous nous sommes lancés dans le lombricompostage ! La différence entre un composteur et un lombricomposteur, c’est que dans ce dernier, ce sont les vers qui font le travail de décomposition des aliments. Il n’y a donc pas d’odeurs et vos vers n’ont pas besoin de beaucoup d’espace pour être efficaces. Cette solution nous semblait idéale et assez simple à mettre en place. Dans les faits, c’est un petit peu plus compliqué que ça…Il faut suivre certaines règles pour que cela se passe au mieux ! Après quelques déboires et pas mal de recherches, voici nos conseils pour bien commencer son lombricompostage.

1 – Patient tu seras !

Pas comme nous en gros 😃!! Quand nous avons reçu notre lombricomposteur, nous avions déjà mis de coté presque 1 semaine de déchets organiques. Nous avons, par empressement, presque tout ajouté d’un coup (soit à peu près, un petit seau en entier!). Bon là clairement, on a vite compris notre erreur, les vers n’avaient vraiment pas le temps de tout manger avant la décomposition naturelle des aliments. Du coup les odeurs ont commencé à arriver ! Nous avons rapidement retiré tous les aliments et le problème s’est réglé tout de suite. Un autre risque avec le dépôt trop rapide de restes d’aliments, c’est de provoquer un départ de fermentation, réaction qui dégage de la chaleur et qui peut être fatale à vos vers.

Donc, quand vous venez de recevoir vos vers, et ce, pendant 2 à 3 semaines ajoutez uniquement, 2 à 3 fois par semaine une poignée de nourriture et dès que vous voyez que les vers mangent moins, faites une pause. Je sais, c’est super frustrant car vous allez jeter les restes de nourriture dans la poubelle, mais bon, ça ne durera pas longtemps !

2 – Les aliments tu choisiras !

Alors là, dans le mode d’emploi on vous donne une liste des aliments à ne surtout pas donner à vos vers :

  • Les agrumes
  • Les oignons, ails, échalotes
  • Le poisson et la viande
  • Les produits transformés (gâteau, tarte…)
  • Les produits laitiers

Ok, mais ce qu’on ne vous dit pas, c’est qu’il y a des aliments que les vers mangent mais qui vont aussi vous amener beaucoup de moucherons ! Nous mettions les fruits au début (pommes, poires…), nous avons rapidement commencé à avoir une invasion de moucherons…La catastrophe !!

Le sucre et l’humidité constituent un environnement vraiment parfait pour la reproduction des moucherons… Si notre lombricomposteur était en extérieur je pense que nous aurions continué à mettre les fruits mais là en intérieur c’est juste ingérable !

Voici ce qu’on a fait quand on a commencé à avoir une infestation (entre 50 et 100 nouveaux moucherons par jour) :

  • On a enlevé les fruits du lombricomposteur
  • On a arrêté complètement d’alimenter le lombricomposteur pendant 10 jours
  • On a ajouté pas mal de carton pour diminuer l’humidité
  • On a tué (RIP) chaque couple de moucherons qui tentait de se reproduire
  • On a surveillé l’évolution

Du coup, en 15 jours on a réussi à éradiquer l’invasion…On a eu chaud !

Nous évitons également les déchets végétaux trop durs comme les fanes de poireaux, qui  sont difficiles à éliminer et en général il y en a beaucoup trop.

3 – Le carton est ton ami

D’après le mode d’emploi de notre lombricomposteur, il faudrait avoir en permanence 30% de cartons/papiers dans le lombricomposteur.  Dans notre cas cela ne suffisait pas pour réguler l’humidité… Nous sommes montés à 50/50 !

Donc, dès que vous mettez des aliments il faut que vous ajoutiez plus ou moins la même quantité en carton. Vous éviterez ainsi la prolifération de moucherons et, ça tombe bien, vos vers aiment aussi beaucoup le carton.

Le petit plus, c’est que votre poubelle jaune se remplira nettement moins vite grâce à ce système.

4 – Les bienfaits des oeufs tu apprécieras !

Surtout les coquilles d’oeufs broyées ! Les vers les adorent, les coquilles rééquilibrent le PH de la terre et c’est un nutriment très bon pour la santé de vos lombrics. Vos vers raffolent du marc de café aussi, n’hésitez pas à en mettre…avec modération comme toujours !

5 – Le bon emplacement tu trouveras

Vos vers sont un peu comme vous, ils n’aiment pas être en plein soleil toute la journée, ils n’aiment pas être sous la pluie et sont plus productifs entre 15 et 25 degrés.

Si vous êtes en appartement, la cuisine ou un placard seront parfaits pour eux. Notre lombricomposteur est dans notre cuisine et à l’arrivée des beaux jours nous le mettrons sur le balcon, à l’abri du soleil.

Si vous êtes en maison, le garage me paraît être l’endroit idéal, car il est à l’abri du soleil et des températures extrêmes.

6 – Le robinet tu ouvriras

Ecrit comme ça, ça fait bizarre… On vous explique ! Pour éviter le surplus d’humidité et pour récolter facilement le thé de compost, votre lombri est équipé d’un robinet en sa base. Nous vous conseillons de toujours le laisser ouvert avec un récipient type bouteille en verre ou autre pour récupérer ce fameux thé, sans y penser tous les 2 ou 3 jours. Ce thé, une fois dilué dans l’eau fera un formidable engrais pour vos plantes !

Notre bilan après 2 mois d’utilisation

  • C’est moins simple que ce qui est décrit sur les différents sites de vente de lombricomposteur.
  • Une partie du lombricomposteur est remboursé par la ville de Nantes ( Joie ! )
  • Cela demande un peu de surveillance au début pour s’assurer que tout se passe bien.
  • Il y a certains aliments que nous sommes obligés de jeter (nous n’avons ni jardin, ni lapin gourmand !)
  • Une fois lancé, c’est vraiment agréable de voir vos vers travailler et se reproduire gaiement.
  • Vous pouvez partir en vacances sans vous soucier de vos vers, contrairement à votre chat. 😃
  • Nous passons un peu plus de temps en cuisine pour découper en petits morceaux les aliments que nous donnons aux vers.
  • On a hâte d’ajouter les autres étages !

Nous ferons des updates à 6 mois et à 1 an ! En attendant, si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Un grand merci à Verslaterre et à la chaîne Lombricompostage Facile qui ont été des ressources précieuses pour notre démarrage (à visiter sans modération) !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :