Quelle crème solaire choisir pour respecter sa peau et les océans ?

Ça y est, c’est l’été ! Et qui dit été dit plage et donc crème solaire…Et là c’est le drame ! Notre crème solaire peut avoir un impact dévastateur sur les coraux et donc sur les écosystèmes marins. Chaque année, 25 000 tonnes de crème sont déversées dans l’océan, dont 4000 qui atteignent les coraux. Une mauvaise crème peut tuer un corail en 48h et bouleverser l’équilibre fragile des océans.

Une bonne crème solaire c’est quoi ?

1 / Une crème avec un filtre minéral

Le filtre UV a son importance, et bien sur le moins nocif sera celui qui s’utilise dans son état naturel : le minéral.
Pour savoir si votre crème solaire a un filtre minéral, elle doit contenir du dioxyde de titane ou du dioxyde de zinc. Composants naturels du sable, ils ne feront pas de mal aux coraux.

Ces crèmes sont généralement labellisées eco-friendly ou Eco-Cert. Leur particularité commune et de ne contenir aucun des composés suivants : PABA, octinoxate, oxybenzone, 4-methyl benzylidene, camphre, ou butylparaben.
Ces ingrédients sont aujourd’hui connus comme responsables des dégradations sur les coraux et le phytoplancton. Au Mexique, certaines excursions de plongée organisées sur des sites remarquables bannissent même l’utilisation des crèmes non minérales.

2/ Une crème sans nanoparticules

L’UFC-Que Choisir nous indique que la communauté scientifique alerte sur les nanoparticules :  » Les avis du Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (Scientific Committee on Consumer Safety [SCCS]) portant sur les composés concernés ne sont guère rassurants, car ils sont émaillés de questions sans réponses. Ainsi, l’avis sur le dioxyde de titane admet noir sur blanc : « Il est important de noter que l’évaluation des nanomatériaux en général souffre encore d’importantes lacunes dans les connaissances. Il y a aussi des incertitudes quant à la validité des tests utilisés. »« 

Donc, dans le doute, pour sa santé, on évite les nanoparticules !

3/ Un packaging recyclable

Oui alors là c’est la partie compliquée ! A moins que vous ne fabriquiez vous-même votre crème, à priori il y aura toujours un emballage. Mais certaine marques ont des emballages moins polluant que d’autres…

4/ et que faire des crèmes « chimiques »🧪
que je n’ai pas terminées ?

En effet, vous les avez achetées à un certain prix et ce serait dommage de les jeter alors qu’elles peuvent servir. La priorité est de protéger les océans. Vous pouvez donc les utiliser pour bronzer loin du littoral, ce qui laisse encore quelques endroits de choix : montagne, campagne, piscine (à condition qu’elle ne contienne pas de coraux 😄), votre terrasse, votre bureau …


Le défi est donc de trouver une crème qui réunit tout ça ! Voici une petite sélection des crèmes que je préconise :

  • Niu, marque française qui affiche des ambitions écologiques sympa !
  • Laboratoires de Biarritz, 100% des ingrédients sont naturels
  • Alphanova Sun, une démarche éco-responsable et un label 1% pour les coraux
  • Acorelle, innove constamment pour être de plus en plus en accord avec la nature
  • Fabriqué par vous-même, il existe des recettes de crème solaire assez efficace en voici une par exemple : Ecomaman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :