Des règles zéro déchet, c’est possible ?

2000 : c’est le nombre de jours où une femme aura ses règles dans sa vie. C’est énorme, et si on essaye de calculer le nombre de tampons ou de serviettes menstruelles qu’une femme utilise dans une vie, on prend peur. Le budget aussi est effrayant, environ 20 000 euros ! Faites le calcul juste là : Calculateur menstruel . Alors pour éviter de dépenser trop et de polluer notre corps et notre planète, voici un petit éventail des protections alternatives qui s’offrent à nous.

1/ Les culottes mentruelles

Ma solution préférée ! Il existe plusieurs marques et de plus en plus d’entreprises se montent pour proposer aux femmes un large choix de modèles. Très simple d’utilisation, vous avez juste à enfiler une culotte et hop vous êtes au sec pour la journée, voire la nuit ! Il existe même est modèles pour les ados.
Pour garder vos culottes plus longtemps, rincez-les à l’eau froide puis passez-les en machine. Pour l’instant mes culottes sont intactes et elles ont déjà 3 ans ! 5 culottes suffisent pour vous protéger chaque mois.

Voici une liste non exhaustive des marques qui en fabriquent :

  • Fempo, marque française sans produits chimiques, tailles différentes suivant votre flux.
  • Petites culottées, marque française en coton bio, tailles différentes et un modèle pour les ados.
  • Modibodi, marque anglaise en fibres naturelles, beaucoup de modèles, une version maillot de bain et spécial allaitement.
  • Elia, marque française engagée, culottes très absorbante pour post-partum par exemple, jolis modèles.
  • Peachday, nouvelle marque française, profitez-en ils sont en crowdfunding en ce moment !

2/ Les serviettes lavables

Une bonne alternative aux protections menstruelles sans changer ses habitudes : les serviettes lavables. Il en existe de toutes sortes ! Le principe est simple, vous positionnez votre serviette dans votre culotte grâce à des clips et vous la changez quand il est temps ! Idem que pour les culottes, je conseille de les rincer à froid avant de les mettre en machine.

Où en acheter ?

  • Dans ma culotte, différents motifs avec des serviettes classées par type de flux.
  • Etsy, du fait main avec beaucoup de motifs différents à prix très abordable.
  • PLIM, une grande variété de modèles en coton bio.
  • Certains magasins bio

3/ La cup

Autre solution zéro déchet : la cup menstruelle ! Une cup recueille le flux menstruel sans assécher la flore vaginale, faisant d’elle une des meilleures alternatives aux tampons. La cup se vide toute les 8 heures, se lave et se réutilise. Ce site vous explique tout : https://coupemenstruelle.net/ si vous voulez en savoir plus !

Ou en acheter ?

  • Loulou cup, société eco-responsable et vegan et ne teste rien sur les animaux.
  • Mïu cup, fabrique en France, si possible dans leur région.
  • Lamazuna , connue pour ses savons et déos, aussi à créé sa cup

4/ Le flux instinctif

Elle consiste à laisser tomber toute protection pour « écouter son corps » et gérer ses règles comme on gère une envie d’aller aux toilettes – on apprend à savoir à quel moment il faut aller se « vider » pour éviter les taches et les fuites, et on se défait du coup de toute contrainte matérielle. C’est notamment très pratique quand on a des règles totalement irrégulières, qui surviennent n’importe quand, on qu’on est en déplacement sans possibilité de s’acheter de quoi se protéger, par exemple.

rédigé par : https://passionmenstrues.com/2015/06/30/flux-instinctif-libre-interviews/

Technique basée sur l’écoute de son corps et le contrôle de son périnée donc ! Je n’ai jamais testé cette technique mais elle mériterait de s’y intéresser 🙂 !

Il existe donc beaucoup de solutions zéro déchet et éco-responsables pour avoir ses règles sans impacter la planète (et votre livret A), il suffit de choisir la solution qui vous convient ! Et en plus vous prenez mieux soin de votre santé.

3 commentaires sur “Des règles zéro déchet, c’est possible ?

Ajouter un commentaire

  1. Alors le flux instinctif je suis très mitigée sur le sujet … Je suis à l’écoute de mon corps mais je ne pense vraiment pas qu’on puisse contrôler l’écoulement de son flux …

    J'aime

    1. Personnellement je n’ai pas essayé, mais je pense qu’on peut contrôler le moment ou on va se vider même si ça demande un peu de pratique apparement ! L’article que j’ai mis en lien met en avant certains témoignages de femmes.

      J'aime

      1. J’ai déjà lu des témoignages sur le sujet (car évidemment je m’y suis intéressée, après tout, pourquoi pas) mais je suis perplexe, l’utérus n’est pas un organe que l’on contrôle comme la vessie. Peut être que ça peut marcher pour des flux pas trop abondants … Un jour j’essaierai (on sait jamais, si ça marche c’est top) maiiiiiiiis je reste perplexe pour l’instant

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :